vin-d-alsace.

L’association vin et cuisine japonaise s‘avère un concept nouveau qui est le fruit de mondialisation de certaines spécialités. Comme dans les cuisines occidentales, il ya des vins qui marient avec les plats japonais comme les sushis.

Du vin au Japon

Même si le Japon n’était pas un pays viticole et que le vin ne fait pas partie de l’art culinaire japonais, les nationaux amateurs de vins augmentent fortement. Par sa grande finesse, les plats japonais présentent des avantages considérables dans les accords met-vin. C’est pour cette raison qu’au Japon, les restaurants traditionnels ajoutent différents types de vin à la liste des alcools qui peuvent être consommés. Parmi les différentes spécialités japonaises, les sushis sont parmi les plus appréciées.

Les vins et les sushis

Les sushis sont des plats à base de poisson cru, accompagnés de riz et d’algues. Le choix du bon vin varie selon la préférence et l’humeur du consommateur. Néanmoins, certaines bouteilles, particulièrement les vins rouges d’Espagne ou ceux du Bordelais ne sont pas en accord avec ce plat. Les vins blancs sont recommandés. Etant donné qu’il y a que le nombre de cépages ainsi que les régions et domaine viticoles sont nombreux, les accords proposés servent de base.

 Le vin blanc sec dont le choix des cépages est important au moment de la production. En effet, le vin blanc sec est le grand classique des plats à base de poissons, de viandes blanches et de crustacés. Il y a le Pinot blanc, le vin blanc de la vallée de Loire, le Muscadet au Sancerre, les blancs de Bordeaux, le vin d’Alsace Wolfberger…Ces vins figurent dans la liste grâce à leur saveur fruitée marquée et leur bonne minéralité.

Le rosé est aussi en parfait accord avec les plats japonais.  Les vins rosés légers comme les côtes de Provence, Bourgogne rosé, sancerre, Marsannay  accompagnent à merveille les sushis, shouga-yaki et le saumon shioyaki. Il y a aussi le vin dit rosé corsé : languedoc-rousillon, bordeaux clairet, Bandol sont en parfait accord avec les plats à base de bœuf cru comme le gyuu no tataki.  

Pour ceux en quête d’un accord magique sache que le sushi et les vins mousseux se marient à merveille. Les bulles du vin, le gras du poisson cru, la texture collante du riz et l’arrière-goût des algues, l’accord est tout simplement parfait. Le crémant d’Alsace, le crémant de Bourgogne, le bourgogne mousseux, le crémant de bordeaux, le Gaillac effervescent, le Saint-Péray mousseux de la vallée du Rhône, le crémant de jura sont au choix. Il faut souligner que les sushis au thon ou aux crevettes,  sont en parfait accord avec les vins mousseux bruts. Les sushis et les autres plats à base de saumon ou de poulpe se marient avec  les vins rosés, ou bien un blanc de noirs.

La bière et les sushis

Le meilleur accord met- vin avec les sushis c’est la bière. Très peu en parlent mais c’est pour cette raison que les restaurants japonais proposent toujours de la bière dans leur carte.  Dans ce pays, la bière blonde et la plus consommé grâce à sa fraicheur et sa légère. C’est une boisson assez simple, pas chère et pourtant, elle laisse la finesse du plat s’exprimer, notamment pour les plats à base de poisson et de fruit de mer.