couteau6

Cuisiner est une forme d’art pour de nombreuses personnes. Marier les saveurs des ingrédients et soigner la présentation des plats exigent un certain sens artistique. Pour les plus passionnés, le choix des ustensiles ne doit surtout pas être laissé au hasard. Les amateurs de cuisine ont par exemple une préférence pour les couteaux professionnels. Bien que d’innombrables exemplaires soient en vente sur le marché, il convient d’opter pour un modèle d’inspiration japonaise.

Comment reconnaître un bon couteau professionnel ?

Un couteau professionnel se reconnait par sa précision de coupe et sa résistance à la corrosion. Ces caractéristiques dépendent principalement de la composition de la lame.

Les ustensiles en acier « carbone » permettent de découper plusieurs types d’aliment avec facilité. Néanmoins, ils rouillent plus ou moins rapidement au contact de l’humidité. Les fabricants ajoutent du vanadium ou du molybdène à l’alliage pour pallier cet inconvénient. Toutefois, les utilisateurs doivent s’adonner à un entretien méticuleux.

Les spécimens dotés d’une lame en inox offrent une qualité de coupe tout en étant légèrement plus résistants à la corrosion. Ces couteaux de cuisine design ne s’émoussent pas à cause de la rouille et ne perdent pas leur tranchant même avec un contact régulier avec l’eau. Les acheteurs n’ont pas à les entretenir régulièrement.

À ce jour, les particuliers ont le choix entre des couteaux occidentaux et ceux provenant du Japon. Les modèles japonais rencontrent un franc succès auprès des passionnés de cuisine. Ils se distinguent par l’usage de l’acier damassé octroyant une dureté extrême à leurs lames. Toutefois, on note également quelques inconvénients comme sa vulnérabilité face à la corrosion.

Associer le savoir-faire japonais aux techniques modernes pour créer un couteau robuste

Les couteaux japonais et occidentaux possèdent des qualités qui se complètent. Certains couteliers ont eu l’idée d’associer les techniques de fabrication employées dans chaque contrée dans le but de fabriquer un ustensile unique.

Les designers ont alors opté pour une lame en inox pour un entretien facile. Le manche est quant à lui composé de fibre de carbone recyclée. Cette matière est rarement utilisée dans le domaine de la coutellerie. Pourtant, elle possède des qualités intéressantes. Sa finesse permet de lui donner toutes les formes que l’on souhaite, tandis que sa légèreté améliore la prise en main de l’ustensile.

En prenant ces décisions, les concepteurs ont réussi à fabriquer un couteau robuste et simple à manipuler. Grâce à son manche au design ergonomique, on parvient à trancher de la viande ou des légumes avec une grande précision. Le tranchant de la lame favorise aussi une découpe rapide et sans aucun effort.

Cette conception ingénieuse devrait amplement satisfaire les amateurs de cuisine. Pour acheter un couteau de cuisine japonais reprenant ce concept, il suffit de visiter le site de l’atelier qui a lancé ce projet.