résilier son abonnement mobile

Le plus souvent, les abonnés se retrouvent face à un dilemme lorsqu’ils souhaitent se désabonner de leur opérateur. Bien que les raisons puissent être variées, la déception face à la qualité de service est une des principales causes qui poussent les gens à aller voir ailleurs. Cependant, des indemnités peuvent leur être demandées s’ils demandent une résiliation de leur forfait mobile avant la fin du contrat. Si tel est votre cas, nous vous proposons les méthodes suivantes pour ne pas avoir à débourser une fortune.

Résiliation anticipée avec frais

Prix trop élevé, temps de réactivité trop lent des services clients… Tant de motifs peuvent vous donner envie de vous désabonner de votre prestataire de téléphone mobile. Pourtant, votre engagement pose problème si vous souhaitez résilier avant le délai mentionné dans votre contrat. Théoriquement, si vous souhaitez quitter votre opérateur avant cette date, vous êtes tenu de lui verser des indemnités pour compenser votre départ anticipé.

La facture risque d’être un peu salée, mais pas de panique ! Pour ne pas avoir à payer le prix fort, soyez un peu patient et n’entamer la procédure au moins un an avant la fin de votre engagement (si votre contrat initial est plus d’un an). À partir de cette date, les indemnités dues ne seront plus aussi élevées. Selon la Loi Chatel, si vous avez signé pour plus d’un an, les charges seront égales au quart des versements dus jusqu’à la fin de votre engagement.

Résiliation mobile sans frais

Quel que soit le motif de résiliation ou le montant des indemnités à verser, vous êtes censé envoyer une lettre de résiliation abonnement à votre prestataire. Cette lettre est importante en vue d’être une pièce justificative pour les deux parties en cas de besoin. Concernant les indemnités, il existe des cas où vous pouvez résilier votre forfait mobile sans les payer. Certes, il vous restera encore les frais de dossiers à verser, mais le montant sera beaucoup moins conséquent. Les indemnités vous seront épargnées dans les cas suivants :

  • Modification unilatérale de votre contrat : ce qui se passe quand votre opérateur modifie de lui-même les conditions de votre contrat, sans vous consulter. Vous disposerez alors de 4 mois à partir de la date de modification pour résilier votre abonnement sans aucune indemnité,
  • Services incorrects aux torts du prestataire. Par exemple des pannes prolongées de votre ligne (au-delà du délai maximal autorisé dans votre contrat),
  • Pour des motifs légitimes qui démontrent votre incapacité à payer l’abonnement ou l’inutilité du service dans votre quotidien. Le licenciement, la non-couverture de votre nouveau domicile en cas de déménagement, un handicap vous empêchant de bénéficier du service ou encore un déménagement à l’étranger pour longue durée, telles sont les motifs légitimes acceptables.

D’autres cas peuvent également être prévus par votre contrat. Vous devez toujours vous y référer avant d’entamer une procédure pour ne pas être en tort et en payer le prix fort. Également, la lettre de résiliation pour votre forfait mobile que vous allez envoyer doit toujours être accompagnée des pièces justificatives.