defisc

L’investissement locatif permet de placer son argent dans l’immobilier et de la faire fructifier par la suite. Il existe plusieurs lois qui offrent la possibilité de bénéficier d’une défiscalisation immobilière. On peut par exemple citer la loi Malraux, la loi Girardin, la loi Censi Bouvard, la loi Pinel, LMNP, la loi Corse, etc. Les lois sont votées régulièrement. L’objectif étant d’inciter les particuliers à se procurer des biens immobiliers et à favoriser les investissements.

 

La loi Malraux

La loi Malraux fait partie des premières lois de défiscalisation. Elle a été initialement votée en 1962, ensuite révisée en 1995, puis en 2009 et finalement en 2017. La loi Malraux prône la réduction substantielle et rapide de l’impôt des contribuables les plus fiscalisés. Elle s’adresse aux bâtiments des secteurs sauvegardés et ZPPAUP (Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager). L’avantage fiscal dure 4 années d’imposition maximum. On note aussi une réduction des frais et charges (charges financières, frais de relogement, etc.).

 

La loi Girardin

La loi Girardin avait pour objectif d’assurer le soutien de l’investissement immobilier locatif outre-mer. Elle connait un succès grandissant chez les contribuables fortement imposés. L’objectif est de relancer la construction de logements en Outre-Mer. La loi Girardin permet une réduction d’impôts en fonction de la surface du logement. Il existe également une variante que l’on appelle la défiscalisation Girardin industrielle. Elle permettra aux entreprises situées dans le DOM-TOM de bien résister aux difficultés liées à leur emplacement.

 

LMP — LMNP

L’investissement LMP (Loueur Meublé Professionnel) consiste à se procurer un ou plusieurs logements éligibles et à les louer avec leurs meubles. Si le montant perçu est supérieur à 23.000 euros, l’individu bénéficie du statut LMP. Dans le cas contraire (c’est-à-dire si la somme est inférieure à 23.000 euros), il devient un LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). Selon votre statut, les avantages peuvent différer.

 

La loi Censi Bouvard

L’investissement locatif Censi Bouvard fait référence aux résidences à caractère social (pour étudiants, personnes médicalisées ou handicapées, affaires, etc.). Elle propose une réduction d’impôts de 11 % du prix d’acquisition du logement étalée sur 9 ans. L’investisseur parvient à récupérer la TVA. La défiscalisation propose également des avantages qui sont liés à la gestion du bien (versement loyers assuré, gestion déléguée).

 

La loi Duflot

C’est en 2013 que la loi Duflot est entrée en vigueur. Elle succédait à la loi Scellier, mais reste toutefois beaucoup plus restrictive que celle-ci. Son objectif était de pousser l’investissement locatif dans les logements neufs, avec une défiscalisation à hauteur de 18 % sur 9 ans. La loi Duflot impose également des normes de construction qui répondent au label BBC (Bâtiment Basse Consommation).

 

La loi Pinel

La loi Pinel est la loi qui permettra d’encourager la construction de logements neufs. Elle est nettement plus souple que la loi Duflot. La réduction d’impôts peut atteindre 63.000 euros. Elle est proportionnelle à la durée d’engagement.

 

La loi Cosse

La loi Cosse date de 2017. C’est la plus récente de toutes. Le dispositif veut inciter les propriétaires à louer leurs logements à des prix abordables. En acceptant, ils bénéficient d’une déduction fiscale proportionnelle au niveau des loyers, des ressources du locataire, mais aussi de la commune dans laquelle le logement est implanté.