industrie agroalimentaire

Avec près de 430 000 salariés, selon les estimations de Serge Hincker, président du Réseau ARIA de France, l’industrie agro-alimentaire est le premier employeur industriel du pays. Cette année, plus de 57 000 projets de recrutement sont prévus, mais le secteur fait face à un sérieux manque de personnel qualifié de plusieurs années.

1/3 des postes ne trouvent pas preneurs dans le secteur agro-alimentaire

Les chiffres de la dernière enquête BMO (Besoin en main d’œuvre) de Pôle emploi prévoient quelque 57 018 projets de recrutement dans l’agro-alimentaire en 2017, dont 37,5% sont jugés difficiles. En effet, alors que 50,5% de ces postes sont des saisonniers, 1 sur 3 aurait du mal à trouver preneur ou serait difficile à pourvoir par manque d’adéquation entre le profil des candidats et les critères recherchés par les recruteurs. Une situation récurrente depuis quelques années maintenant qui fait de la promotion  de la formation professionnelle en agroalimentaire (formation initiale ou continue) un enjeu essentiel pour la croissance du secteur d’activité.

Par ailleurs, la France compte 17 647 entreprises dans la filière agro-alimentaire, dont 77% de TPE et 21% de PME, selon des chiffres fournis par l’Association nationale des industries alimentaires en début d ‘année. Nombreuses parmi elles n’arrivent cependant pas à se développer correctement ou ont du mal à satisfaire leurs carnets de commandes, faute de ressources et de compétences.

Une convention en faveur de l’emploi

Face à la situation, les associations des ARIA et l’association d’IFRIA France ont profité de leur rencontre annuelle, tenue récemment à Bordeaux, pour signer une convention en faveur de l’emploi. Elle contient 5 axes : le renforcement des échanges pour un meilleur maillage, la mutualisation des moyens pour plus d’efficience, la collaboration dans le respect des champs d’intervention respectifs, la mise en œuvre de projets communs en cohérence avec les besoins des entreprises et la collaboration avec les parties prenantes de l’emploi, de la formation et de l’orientation.