endometriose-3

L’endométriose est une maladie qui touche fréquemment les femmes durant leurs règles. Cette maladie gynécologique provoque généralement des troubles et douleurs localisées dans l’abdomen. Les règles sont abondantes et douloureuses. Ces symptômes d’alerte peuvent être regroupés en 5 types de douleurs bien identifiables et qui sont respectivement :

  • La dysménorrhée : douleurs au bas-ventre et au bas du dos
  • La dyspareunie : douleurs pendant ou après les rapports sexuels
  • La dyschésie : douleurs et troubles du transit suite à l’élimination des selles
  • La dysurie : douleurs survenant au moment d’uriner

Pelvienne chronique : douleurs liées à l’endométriose pelvienne profonde

Toutes ces douleurs sont les conséquences d’un développement plus ou moins important, plus ou moins étendu de lésions sur les organes vitaux. Ces petits fragments de tissus formés en dehors de la cavité utérine s’appellent également des lésions endométriosiques ou implants et sont par conséquent révélateur d’une endométriose pelvienne plus ou moins profonde, selon leurs localisations. Ces lésions peuvent aussi revêtir plusieurs formes et apparaître comme des kystes, des nodules ou des adhérences. Après un diagnostic approfondi de ces lésions, déterminant la nature et l’emplacement des lésions, il est possible de mettre en place une prise en charge efficace et durable pour vaincre les douleurs. Malgré le fait que l’origine de l’endométriose reste encore aujourd’hui inconnue, la recherche médicale et les spécialistes de cette maladie orpheline mettent en place des outils de diagnostic fiable et performant pour établir par la suite des traitements thérapeutiques efficaces.

Vivre avec

Si certaines femmes atteintes de l’endométriose semblent vivre normalement, d’autres connaissent des douleurs chroniques et récidivantes pouvant être parfois même très handicapantes. Il existe des traitements hormonaux visant à soulager les patientes en atténuant les douleurs. Le traitement par pilules et autres médicaments hormonaux et contraceptifs du même type permettent un soulagement. Les pilules œstroprogestative ou progestatives entrainent un soulagement en diminuant l’abondance des règles. La solution chirurgicale reste le traitement de dernier recours. L’élimination des endomètres réduit considérablement les douleurs si les traitements s’avèrent inefficaces. Aussi, une surveillance régulière est nécessaire pour éviter toute forme de complication comme la survenue de l’infertilité pour les femmes désireuses d’avoir des enfants.