net radio

Une franchise alimentaire, une entreprise cosmétique ou un commerce de toute autre nature a, au nombre de ses activités, la gestion des stocks d’un magasin dédié à l’entreposage de ses produits.

Cette réalité se vérifie pour toute entreprise intervenantdans l’achat-revente. Qu’ils soient volumineux ou non, gérer les stocks d’un magasin est une tâche délicate. Pour y parvenir sans encombre, de réelles compétences en matière de gestion des stocks sont nécessaires.

Pour se simplifier la tâche, divers procédés exploitables sont présentés ci-dessous de manière détaillée et permettent d’assurer avec facilité la gestion des stocks d’un magasin.

Clarification terminologique

Bien souvent confondue avec le contrôle des stocks, la gestion des stocks englobe le suivi des marchandises et le contrôle de leurs poids, de leurs dimensions, de leurs quantités et de leurs emplacements.

Le but visé est de parvenir à une optimisationdes coûts de stockage en définissant les moments auxquels il convient de se réapprovisionner en matières premières ou en produits, d’où tout l’intérêt de calculer le temps d’écoulement des stocks à travers le calcul de gestion des stocks.

La gestion des stocks se distingue du contrôle des stocks qui consisteà vérifier le stock au moyen d’outils et de techniques particulières afin d’en déterminer le niveau, l’état et les éventuels besoins d’ajustement. Ce contrôle permet d’éviter les stocks morts et la péremption des marchandises.

En quoi consiste la gestion des stocks d’un magasin ?

La gestion des stocks d’un magasin est à nuancer de la gestion de ce magasin. Bien entendu, les domaines de responsabilités sont similaires.

La gestion des stocks

Il faut retenir que la gestion des stocks est une fonction-clé de la production en général. Elle est la base des principes stratégiques au cœur de la chaîne d’approvisionnement et permet de :

  • Faire le point des produits à détenir dans le magasin ;
  • Evaluer les quantités et surveiller l’état du stock ;
  • Choisir les modes et dates de réapprovisionnement et de revalorisation ;
  • Enregistrer les flux entrants et sortants ;
  • Faire correspondre les niveaux de stock aux points de commande grâce au calcul de gestion des stocks ;
  • Lancer les commandes aux moments opportuns ;
  • Gérer les manques et les reliquats.

En d’autres termes, quoi, quand, combien et à combien, sont des questions auxquelles gérer les stocks d’un magasin permet de répondre.

La gestion des magasins

A court terme, cette gestion répond particulièrement aux questions relatives au où, au comment et au quand. Elle ne concerne que le pilotage de la « division » magasin et la mise en œuvre des décisions prises par la production et par l’équipe commerciale.

Ce type de gestion vise donc à optimiser les flux physiques venus de l’extérieur. Cliquez ici pour en apprendre plus sur cette optimisation.

4 méthodes efficaces pour une gestion efficiente

Les procédures de gestion des stocks d’un magasin sont simples à mettre en place lorsqu’elles sont connues. Elles sont exposées ci-dessous.

Bien organiser l’entrepôt

Dans le cadre de la gestion des stocks d’un magasin, une bonne organisation facilite l’identification des articles et permet de :

  • Stocker facilement les nouveaux arrivages de pièces ou de matériels ;
  • Préparer en un temps record les commandes des clients.

Cela résulte en un gain de temps précieux, lorsque l’on considère le nombre de colisages à l’échelle d’une année. La productivité s’en trouve ainsi accrue et les pertes sont supprimées. Pour y parvenir, il faut :

  • Adopter une signalétique claire et bien située pour indiquer l’emplacement de chaque produit et le décrire à travers sa date de péremption, ses exigences d’emballage ou encore la mention de sa dangerosité ;
  • Jouer sur les couleurs des étiquettes et les tailles des caractères pour optimiser la lisibilité ;
  • Attribuer des codes-barres pour permettre une lecture automatisée des positions de chaque catégorie de produit.

Hiérarchiser la dénomination

L’idéal à ce sujet est de trouver des noms courts pour désigner chaque article. Des codes peuvent par exemple être définis en considérant la famille de produit concernée, le modèle du produit, sa version ou sa catégorie dans le système de stockage.

Tout ceci ne peut cependant se faire qu’à condition de disposer d’un système physique ou numérique qui répertorie l’explication de chaque code.

Adopter des méthodes de stockage et de réception

La gestion des stocks d’un magasin implique également de définir :

  • Les processus et méthodes d’entrée, d’enregistrement et de sortie des produits ;
  • Les exigences liées à la manipulation du matériel et des marchandises ;
  • Les prérogatives afférentes à la sécurité ;
  • Le mode de gestion des stocks endommagés.

Le cycle counting

Encore appelé comptage par cycle, le cycle counting permet d’évaluer de manière continue l’exactitude des stocks et le respect des procédures. Il vient donc confirmer ou infirmer les données de l’inventaire et facilite l’identification des sources d’erreurs éventuelles.

L’adoption de telles méthodes est une garantie d’accumulation d’indicateurs-clés de performance positifs. Cet article présente les principaux indicateurs-clés de performance à considérer en logistique. La gestion des stocks d’un magasin qui tient compte de ces recommandations offre une réelle assurance d’efficacité.