coupe du mondee

Plusieurs villes de France ont été le théâtre de débordements de la part de la foule, en liesse ou pas, lors de la célébration de la victoire des bleus à la Coupe du monde. Outre les actes de vandalisme perpétrés sur les magasins et les voitures dans les rues, on compte également plusieurs blessés graves et des morts.

Une foule incontrôlable sur les Champs-Élysées

La célébration de la victoire française à la Coupe du monde de football a été entachée par des incidents qui ont eu lieu dans plusieurs villes de l’Hexagone la nuit du 15 au 16 juillet.

À Paris, la plus belle avenue du monde a été envahie par les supporters venus faire la fête. Parmi la foule en liesse se trouvaient des personnes qui semblent être venues avec d’autres intentions. Des casseurs sont entrés par effraction chez Publicis et ont dérobé des bouteilles de vin et des bouteilles de champagne. Après avoir été dispersés par les forces de l’ordre, ils s’en sont pris à ces derniers en leur jetant des bouteilles. Le bilan fait état de quelques personnes blessées plus ou moins gravement et des dégâts matériels importants.

Les autres villes n’ont pas été épargnées

La capitale n’a pas été la seule ville où des incidents majeurs ont eu lieu. D’autres agglomérations ont vu la fête en l’honneur de l’équipe de France gâchée par des voyous.

À Lyon, les casseurs faisaient également partie de ceux qui ont envahi la fan zone sur la place Bellecour pour se réjouir. Le magasin Lacoste a fait les frais de leurs débordements. Une enseigne d’électroménager et une boutique de luxe ont évité le pire, car elles ont pu être protégées à temps par les forces de l’ordre. Une trentaine de personnes ont été arrêtées et une vingtaine de voitures ont été brûlées. Strasbourg, Rouen, Marseille, Libourne et Saint-Julien-en-Genevois ont également subi des dégâts matériels plus ou moins importants.

De lourds dégâts matériels et corporels

En plus des magasins pillés et des voitures particulières qui ont été vandalisées et incendiées, le matériel des forces de l’ordre et des pompiers a également été victime de violences.

Une trentaine de véhicules ont été réduits en cendres dans toute la France. On déplore plusieurs dizaines de blessés dont des enfants et des membres de forces de l’ordre ainsi que quelques décès. La célébration de la victoire des Bleus en 2018 laissera un souvenir amer aux victimes.