La réalité d’une cigarette électronique

La cigarette électronique imite les perceptions d’une cigarette ordinaire. Elle est dotée d’une batterie et d’un clearomiseur qui permet de stocker l’e-liquide qui doit être vaporisé. Au moment de l’inhalation, l’e-liquide mêlé à l’air respiré, est répandue sous forme de vapeur.

Actuellement, il existe différents types de kits selon le niveau de consommation du vapoteur (petits, moyens ou grand vapoteurs). Il suffit d’insérer l’e-liquide choisi pour les mettre en marche. Dans ce manuel, vous trouverez le fonctionnement de la cigarette électronique, ses avantages et aussi ses différentes formes. Il est utile de remarquer que selon les directives de l’AFSSAPS, la cigarette électronique est loin d’être un médicament, et qu’elle ne peut être commercialisée pour arrêter de fumer. De plus elle est strictement déconseillée aux mineurs.

Le mécanisme certain

La cigarette électronique est l’union d’une batterie et d’un clearomiseur. Ce dernier est lui-même constitué par un réservoir et un procédé de vaporisation connu sous le nom de la résistance.

La batterie en question

Il s’agit de l’élément qui ravitaille en électricité la résistance de votre e-cigarette. De ce fait, quand vous choisissez votre kit de cigarette électronique, veillez à porter votre attention sur l’autonomie de la batterie et sa puissance, autrement dit son aptitude à générer de la vapeur.

En général, il est question d’une batterie lithium-ion qu’on peut recharger, et dont les constituants sont principalement cachés sous un écrin de sauvegarde en acier. Il est utile de préciser qu’elle est aussi dotée d’un système de protection envers les surplus de charges et de décharges. Par ailleurs, il ne faut pas oublier la présence du swicht et du led lumineux qui sont essentiellement utilisés pour son lancement au moment de l’inhalation. Un filetage a été installé pour lui donner la possibilité de s’arrimer à l’atomiseur ou au clearomiseur. Pour les batteries à voltage changeant, une molette d’ajustement de tension est indispensable.

La résistance pour connaître les limites de votre cigarette électronique

La résistance ou l’autonomie d’une batterie montre son aptitude au moment de son utilisation. Plus la batterie de votre cigarette électronique est résistante, plus votre temps de vapotage augmentera.

Elle est formulée en mA/h. La plus basse autonomie que l’on distingue de nos jours s’élève à 90 mA/h, et possède une forme très petite. Les plus élevés ont une valeur  de 3 000 mA/h, et ont une forme assez conséquente. La durée d’utilisation de celles-ci peut surpasser de très loin les 10 heures.

La puissance pour connaître sa capacité de production de vapeur

Le pouvoir d’une batterie de cigarette électronique indique clairement son aptitude à générer de la vapeur. Suivant les types des batteries, elle a la possibilité d’être ajustée ou non, car elle est estimée en fonction du voltage. Plus le voltage est élevé, plus la température de chauffe sera importante, et le volume de vapeur généré est beaucoup plus opulent. Par contre, si vous choisissez une batterie à voltage continu, la tension de sortie est habituellement de 3,7 volts, qui génèrent une vapeur assez conséquente. En ce qui concerne les batteries à voltage changeantes, la tension de sortie peut osciller entre 3 à 5 volts.

Le fameux clearomiseur de l’e-cigarette

Communément connu sous l’abréviation « clearo » par les vapoteurs, il s’agit clairement du réservoir de votre cigarette électronique. Autrement dit, c’est l’endroit où vous introduisez votre e-liquide. De plus, le clearo est également le lieu où s’actionne la magie de la vaporisation. Cet élément est donc constitué d’un réservoir, d’un embout buccal connu sous le nom de drip tip, et d’une résistance constituée par un fil résistif et une mèche de coton. Une fois mélangés avec l’énergie électrique, ces éléments vont générer de la vapeur. Les mèches de la résistance conduisent par chauffage l’e-liquide stocké dans le réservoir, en direction du fil résistif. La poussée sur le bouton de démarrage de la batterie encourage la chauffe du fil résistif et répand l’e-liquide qui se trouve dans son voisinage. La vapeur générée parvient jusqu’à l’embout buccal et est aspirée par le consommateur. La dimension du réservoir, c’est-à-dire la contenance en e-liquide est e ce fait, un critère vital dans la sélection de votre cigarette électronique.

Particularité

Le prix et le genre de résistance va influer le volume de vapeur généré. La résistance est une matière qui nécessite un changement régulier. La durée de vie moyenne d’une résistance est de 15 jours.

Un clearomiseur, un usage

À vrai dire, s’il s’agissait juste d’un bout de coton chauffant sur un fil résistif, ce serait trop commode. De nos jours, on distingue divers genres de clearomiseurs. Les différences entre chaque clearo, sont celles des créateurs. Elles s’assimilent avec des usages multiples en question de cigarette électronique. Peu volumineux pour être portable ou dernier cri, vigoureux et générateur de gros nuages. Il vous revient de déterminer dans quelle catégorie de vapoteur vous vous situez, et quel type de cigarette électronique est adéquat à votre consommation.

Les bienfaits de la cigarette électronique

On dénombre beaucoup d’avantages à l’utilisation de la cigarette électronique, mais nous n’allons en voir que les plus pertinents.

Sur la santé

Celle-ci est de loin la plus remarquée. Comme pour toute chose, celle-ci est composée d’une face cachée et d’une face visible.

Victoire théorique

Effectivement, le recours à la cigarette électronique supprime la combustion habituelle d’une cigarette normale. De ce fait, il n’y a pas de formation de goudron dans les poumons. Selon vos goûts et votre résistance, vous choisissez l’arôme et le dosage de nicotine adéquat.

Victoire tangible

En choisissant d’utiliser la cigarette électronique, votre durée de vie augmente en conséquence, et vous performez votre santé quotidienne (souffle, aspect, sens du goût et de l’odorat…). En seulement, 1 semaine sans tabac, votre toux s’arrête. 2 mois après, la sonorité de votre voix d’améliore, et votre teint devient plus clair et plus frais.  Après une période de 6 mois, votre santé est beaucoup mieux que celle d’avant.

1 an sans tabac ordinaire, les périls d’accidents cardio-vasculaires s’amoindrissent de moitié. De 2 à 10 ans, l’éventualité de cancers et infarctus se diminue de 50 % et l’aspiration de vie est assez élevée. Une fois le cap des 10 ans passé, vous recouvrerez l’image d’un non-fumeur.

Pour le portefeuille

L’usage de la cigarette électronique est très économique. En effet, avec elle votre budget est partagé au minimum par 5. Théoriquement, un flacon de 10 ml d’e-liquide est l’équivalence de 100 et 120 cigarettes ordinaires. Vous remarquerez déjà un grand écart entre les nombres donnés.

Si vous terminez une vingtaine de cigarettes quotidiennement, et que le coût de votre paquet est de 6,70 euros, vous totalisez 201 euros par mois pour votre dépense en cigarette, soit 2 412 euros/an.

En utilisant la cigarette électronique, vos dépenses seront fixées en additionnant le tarif de votre pack de départ (environ 23,90 euros), les accessoires (atomiseur et clearo) qui nécessitent des rechanges réguliers, et le coût des e-liquides qui reviennent à environ 20 euros le mois. En tout et pour tout, votre dépense sera partagée par 6 au moins. Ce qui représente une économie par an d’environ 2 150 euros.