tube-bender-2819137_960_720

L’industrie de l’usinage se porte bien et recrute pour des salaires supérieurs aux salaires moyens observés dans ce secteur.

L’usinage consiste à fabriquer des pièces en métal. À partir d’une plaque brute de cuivre ou d’acier, le mécanicien donne une forme et des dimensions très précises à une pièce fabriquée en série avec un minimum de déchets. Il doit manipuler manuellement ou numériquement la machine qui découpe ou perce la matière.

Du mécano au geek

L’usinage est un secteur en pointe qui séduit à la fois les amateurs d’informatique et les bricoleurs du dimanche. Il requiert un esprit analytique, une passion pour la technologie, mais également une certaine patience, une dextérité manuelle et un sens de l’esthétisme. De multiples écoles forment à la production en usinage du CAP au BAC Professionnel.

Un jeune actif peut intégrer une société avec un diplôme de Conducteur d’Installation de Production (CIP). Les entreprises qui recrutent se situent dans des domaines variés tels que de l’agroalimentaire, la pharmacie, la cosmétologie, la transformation des pâtes papiers et cartons, l’électronique, la production et transformation des métaux, la sidérurgie, l’automobile, l’industrie textile, cuirs et peaux, la céramique, la transformation des déchets, etc.

Il peut poursuivre ses études avec un baccalauréat professionnel pour devenir technicien qualifié d’usinage, tourneur, fraiseur, rectifieur, monteur, ajusteur, monteur régleur de systèmes mécaniques automatisés, opérateur sur machine conventionnelle ou à commande numérique. Intégré dans une équipe, il bénéficiera d’une grande autonomie pour gérer une chaîne de production de A à Z. Si, après le bac, il souhaite poursuivre ses études, il pourra s’orienter vers un BTS orienté vers la mécanique ou le commerce.

Zoom sur le métier de technicien d’usinage

Le technicien d’usinage a pour objectif de reproduire une pièce prototype à partir de machine qui fonctionne de façons traditionnelles ou numériques. Il imagine le processus de conception de la pièce, assure la réalisation, répare les éventuelles pannes du système et réfléchit à améliorer son fonctionnement. Il travaille à la fois sur des logiciels de création et sur les machines-outils directement. Il forme ses collaborateurs et vérifie qu’ils travaillent dans conditions parfaites de sécurité.