syndic de copropriété

Les honoraires de syndic figurent parmi les principaux postes de dépenses d’une copropriété. Il faut noter également que tous les ans ce coût ne cesse d’augmenter. Ainsi, pour réaliser une importante économie, il est judicieux de faire une négociation afin de baisser la facture. Plusieurs solutions s’offrent aux propriétaires pour régler ce type de situation.

Faire jouer la concurrence

Avant de faire appel à un syndic professionnel, il est judicieux de se renseigner sur le prix moyen des honoraires. Pour cela, il est important d’en contacter plusieurs professionnels. Les experts recommandent souvent de faire une comparaison des offres afin de décrocher une proposition abordable. L’établissement d’un contrat annuel est vivement conseillé pour donner la possibilité de renégocier l’accord en cas d’insatisfaction. La vérification des différentes clauses est à prendre au sérieux pour éviter les mauvaises surprises. Il est préférable de veiller à ce que tous soient clairs dans le document à signer.

La négociation des prestations complémentaires

Il faut noter qu’en plus des honoraires annuels, les syndics perçoivent d’autres frais de diverses prestations. Ces dernières concernent généralement l’organisation des assemblées générales extraordinaires et la gestion des conflits. Tous ces éléments peuvent augmenter les charges de la copropriété. Différentes pistes peuvent être exploitées pour diminuer la facture.

Habituellement, ces professionnels se chargent aussi de l’archivage des documents. Cette opération implique d’importantes sommes d’argent sans oublier les photocopies qui en découlent. Pour faire des économies, les experts recommandent de dématérialiser les dossiers en les numérisant. Une entreprise spécialisée peut également s’occuper de la tâche afin de réduire les frais de dépenses.

La réduction des vacations horaires

Les interventions du syndic dans les affaires de la copropriété sont également facturées. Il s’agit surtout du temps passé lors de l’assemblée générale. De ce fait, il est important de bien vérifier la date et l’heure de la grande réunion. Il est judicieux de les adapter à la plage horaire du professionnel. Ainsi, demander sa présence pendant les heures sera plus économique qu’en dehors de ces dernières.

Les honoraires pour les gros travaux

Dans une copropriété, le syndic est tenu de faire le suivi des travaux importants. Ceux-ci sont en principe voté au moment de l’assemblée générale en parallèle avec la rémunération du professionnel. Afin de diminuer la charge, il est préférable de négocier la facturation à ce moment. Les experts trouvent raisonnable de réduire à 2 % les honoraires travaux au lieu de 4 % en pratique.

Opter pour un syndic bénévole

Il n’est pas rare de voir des copropriétés passer d’un syndic professionnel à un syndic bénévole. Il s’agit généralement d’un copropriétaire volontaire. Cette méthode reste un moyen efficace de réduire les charges. Sa rémunération horaire est fixée lors d’un vote durant l’assemblée générale. Le coût peut nettement être inférieur à 150 euros contrairement à celui des professionnels. Toutefois, trouver un tel individu peut s’avérer être difficile. Il doit au moins avoir des connaissances de base pour pouvoir exercer cette fonction.