satse stercorale

L’occlusion intestinale se présente comme une affection gastro-intestinale, caractérisée par des difficultés de transit des matières digérées dans l’intestin. Dans des cas graves, elle nécessite l’expertise d’un spécialiste pour une intervention chirurgicale. Quelles en sont les causes ? Quels symptômes la caractérisent ? Quels sont les traitements applicables pour soulager les patients ? Découvrez ici les réponses à ces interrogations.

Quelles sont les causes de l’occlusion intestinale ?

Cette maladie qui entraîne des gênes au niveau de l’abdomen provient de plusieurs causes. En effet, l’occlusion intestinale peut être due à une compression des intestins par du tissu fibreux et par la prise de certains médicaments. Aussi, certains cas d’adhérence, de hernies et de tumeurs peuvent entraîner son apparition.

Les principaux symptômes qui caractérisent l’occlusion intestinale

L’occlusion intestinale se manifeste par des douleurs abdominales intenses qui peuvent entraîner une distension ou des enflures de l’abdomen. Ces signes peuvent s’accompagner de fortes nausées, de vomissements et parfois de diarrhées. La personne qui en souffre peut avoir la bouche sèche et de façon régulière des constipations.

Si ces symptômes apparaissent fréquemment et durent plusieurs jours, vous devez aller consulter un médecin. Seul ce professionnel est habilité à faire passer des examens spécifiques afin de déceler le mal. Pour arriver à un diagnostic médical fiable de l’occlusion intestinale, le spécialiste doit vous soumettre à des tests au laboratoire ou par imagerie. Dès lors qu’il est établi que vous souffrez de cette maladie, le médecin doit à présent envisager le traitement adéquat pour que vous soyez rétabli.

Les traitements de l’occlusion intestinale

Pour guérir de l’occlusion intestinale, il existe plusieurs traitements. Les plus utilisés sont :

  • Les soins d’accompagnement ;
  • Les soins auto-administrés ;
  • La procédure médicale et les médicaments.

La chirurgie reste l’ultime recours en termes de traitement, lorsque tous les précédents soins ne marchent pas.

Les soins d’accompagnement

Le traitement d’accompagnement permet d’éviter la consommation de nombreux produits. Les aliments solides, les antiémétiques et les analgésiques en sont les plus importants de la liste. Pendant ce temps, le patient devra se faire suivre par un médecin.

Les soins auto-administrés

Les soins auto-administrés permettent de faire reposer les intestins. Ainsi, les risques de complication s’amoindrissent. Pour cela, vous devez arrêter de consommer les boissons en tout genre, à l’exception de l’eau.

La procédure médicale

L’un des traitements efficaces applicables à l’occlusion intestinale est la procédure médicale. Elle se décline en deux soins à savoir :

  • Le lavage de l’intestin
  • Et le sondage naso-gastrique.

Le lavage de l’intestin s’effectue en injectant un liquide dans l’anus, dont le rôle est d’éconduire les selles. Tandis que, le sondage naso-gastrique consiste à introduire un tube dans le nez, pour apporter au patient, des aliments et des médicaments. Ces derniers passent à travers la gorge pour atterrir dans l’estomac.

Les médicaments contre l’occlusion

Le traitement médicamenteux de l’occlusion intestinale consiste à appliquer des produits de contraste. Ce soin aide à visualiser les tissus et les structures de l’organisme humain lors des examens radiographiques.

L’intervention chirurgicale contre l’occlusion intestinale

L’ultime recours pour finir avec l’occlusion intestinale est l’intervention chirurgicale. Elle se décline en trois opérations : la cœlioscopie, la laparotomie exploratrice et l’ablation de l’intestin.