généalogie

Les archives départementales ont pour mission la collecte, la conservation et la valorisation des ressources des habitants. La numérisation permet de retrouver une partie des documents détenus par les institutions pour pouvoir entamer des recherches généalogiques. Ainsi, il est maintenant plus facile d’accéder à des informations sur sa famille et notamment sur ses ancêtres pour pouvoir retracer son histoire et en apprendre plus sur ses origines. 

Mais alors, comment procéder pour réaliser sa généalogie ?

  1. Les dates.

Suivre les dates vous permettra de remonter petit à petit dans le temps afin de s’arrêter sur la famille la plus ancienne que vous parviendrez à trouver, pour en faire votre point de départ. Les livrets de famille, les photos, les histoires et traditions, soit tout un ensemble d’éléments familiaux et perpétrés pourront vous donner des indications.

  1. Acte d’état civil. 

Vous devez réussir à vous fournir les actes d’état civil correspondant à ces dates. Vous pourrez effectuer vos recherches avant 1952 auprès des archives départementales, et après 1952 auprès du service de l’État civil de la commune. Pour effectuer votre demande, vous devrez disposer du nom de la personne, de l’année et de la ville.

  1. Tables décennales.

Les tables décennales regroupent suivant l’ordre de l’alphabet les actes d’état civil enregistrés au sein de la commune sur une durée de 10 ans. Ces tables décennales pourront vous apporter des informations supplémentaires.

3. Registre d’acte d’état civil.

Les registres d’actes d’état civil allant jusqu’en 1912 sont disponibles en ligne. Pour les registres d’actes d’état civil de 1913 à 1952, vous y aurez accès en salle de lecture. 

  1. Documents administratifs.

Tout document administratif vous aidera à un moment donné. Ainsi, suivant les données connues, tentez de naviguer entre les différents documents administratifs. Cela peut se faire à partir de l’adresse via les recensements de population. Sachez que tous les 5 ans, ces derniers effectuent un recensement de population renseignant sur la composition des ménages. Ainsi y sont inscrits le nombre d’occupants, seuls ou en couple, d’enfants et d’autres membres de la famille ainsi que leur nom.

 

Cela peut aussi se faire au travers des noms via les listes électorales. Celles-ci indiquant l’adresse, la date et le lieu de naissance, ainsi que la profession. Par ailleurs, cette astuce à ses limites pour les femmes, n’ayant obtenu le droit de vote qu’en 1944.

Réaliser sa généalogie : un travail de longue haleine.

Réaliser sa généalogie n’est pas aussi simple que cela ne peut paraître. En effet, les démarches sont longues et semées d’embûches. Les familles ne disposent bien souvent que de très peu d’informations et éprouvent des difficultés pour reconstruire leur généalogie, baissant alors les bras. Cette démarche est à la fois bénéfique pour soi, mais aussi pour ses enfants. De ce fait, il est extrêmement dommage de laisser tomber un projet aussi beau et enrichissant que celui-ci.

Réaliser sa généalogie mérite des connaissances précises dans ce domaine car nombreuses sont les informations, les sources et les spécificités de la généalogie. De ce fait, beaucoup de personnes formées à la généalogie vous aident dans ces démarches, ce qui vous permet à la fois de gagner en temps, mais aussi de garder espoir. Par ailleurs, vous serez assuré de la véracité des informations fournies par celles-ci, disposant du savoir-faire, des connaissances et de l’expérience nécessaire pour mener à bien ce genre de recherche. Vous évitez donc de suivre des fausses pistes ou de conserver de mauvaises données. 

 

Ainsi, pour réaliser votre généalogie et en découvrir plus sur vos racines ainsi que sur les membres qui ont partagé votre nom, faites appel à un généalogiste des familles.