Rhinoplastie ethnique pour corriger un nez épaté

La rhinoplastie ethnique est une intervention esthétique spécifique permettant de modifier chirurgicalement la structure d’un nez qui n’a pas les caractéristiques caucasiennes. Elle peut s’adresser à des personnes d’origine africaine, indienne, asiatique, arabe…
Le but de la rhinoplastie ethnique est d’affiner la forme génétiquement préétablie, qui se traduit le plus souvent par un développement insuffisant des structures osseuses et cartilagineuses, sans pour autant altérer les caractéristiques ethniques du patient.

Rhinoplastie ethnique: Pourquoi y recourir ?

La Rhinoplastie est la chirurgie esthétique ayant pour but d’améliorer l’aspect du nez, quel que soit son défaut.Chez certaines personnes, la Rhinoplastie pourrait être indiquée pour corriger un nez  ethnique, c’est-à-dire avec des narines larges et une arête nasale aplatie.La rhinoplastie ethnique utilise des techniques qui servent à réduire le nez de face et le prolonger de profil.

Quelles sont les procédures de la rhinoplastie ethnique ?

D’une manière générale, un nez ethnique a des arêtes nasales d’aspect large et aplati, des narines larges et une pointe de nez épatée. Il est possible de distinguer 2 grandes variétés de nez ethniques : les nez africains et les nez asiatiques.
Les personnes d’origine africaine voudront affiner leur nez dans son ensemble et réduire la taille des narines tandis que les personnes d’origine asiatique chercheront à élever l’arête nasale et diminuer la taille des ailes de leur nez. Un nez ethnique a généralement une peau épaisse, un cartilage moins puissant et des os plutôt courts.
L’épaisseur de la peau associée à la présence habituelle d’un compartiment gras et le manque de soutien de l’autre côté du nez, soit le dos soit la pointe et la base du nez, vont faire en sorte que l’opération va consister le plus souvent en une rhinoplastie d’augmentation structurelle qui est destinée à réduire les proportions du nez vu de face et d’augmenter les proportions de profil.
Les différentes procédures sont :
– La pose d’un implant nasal : cette procédure convient pour corriger le nez des personnes qui ont la peau épaisse et sert à relever l’arête et la pointe du nez. Elle est utilisée surtout chez les Asiatiques.
– La greffe de cartilage : le prélèvement se fait en général au niveau des oreilles et la greffe sert à soutenir et projeter la pointe du nez et combler un creux au niveau de l’arête nasale.
– La plastie narinaire : consiste à enlever les excédents de peau et de tissu mou et sert à réduire la taille des narines trop larges. La cicatrice est placée entre l’aile du nez et le bord cutané de la lèvre supérieure et sera donc logée dans un pli naturel.
– La suture des cartilages : sert à réduire la pointe du nez.
– Les résections d’os et de cartilage par ostéotomie : sert à affiner la base osseuse de l’arête et rapprocher la pointe du nez.

Quelles sont les suites opératoires de la rhinoplastie ethnique ?

Les suites varient d’un patient à l’autre. La durée de l’œdème postopératoire persiste plus longtemps que pour une rhinoplastie normale et il n’est pas rare que le nez continue d’évoluer pour acquérir sa stabilité réelle au bout de 2 ans après l’opération.
Toute activité sportive relativement importante doit être évitée et l’arrêt du tabac est fortement conseillé pour assurer une meilleure cicatrisation. L’application d’un pansement modelant la nuit pendant une durée de 2 mois est parfois recommandée. Le patient sort de la clinique avec un plâtre qui doit être nécessairement porté pendant 5 à 10 jours pour maintenir la nouvelle architecture du nez en bonne position.

Pour en savoir plus sur la rhinoplastie ethnique, suivez le lien http://chirurgie-esthetique-nez.com/rhinoplastie-ethnique/