-849822_960_720

Scrum, ou la nouvelle méthode révolutionnaire pour gérer ses projets

Parmi les méthodes agiles actuelles, Scrum est certainement l’outil de gestion de projet le plus utilisé. Il s’agit d’un framework ou d’un cadre de travail dont le succès débute en 1993. Comme les autres approches du même genre, Scrum est aussi né des stratégies de développement adoptées par les entreprises japonaises au début des années 70 et 80. Inspiré par ces pratiques innovantes, le grand Jeff Sutherland a mis en place un nouveau modèle de gestion qui allait révolutionner de nombreux domaines. Actuellement, le management par voie « Mêlée » (Scrum), comme l’aiment à le décrire les professionnels, fait parler d’elle à travers de nombreux blogs, conférences, communautés et ouvrages dédiés. Mais en quoi consiste réellement cette méthode ?

Principes et fonctionnement

En observant de près les principes détaillés du manifeste agile, on peut remarquer que les plans d’action proposés sont des méthodes de travail qui devraient servir à aider les professionnels à mener à bien leur mission. La gestion de projet Scrum va encore plus loin en proposant un cadre méthodologique qui facilite la mise en pratique de l’approche agile. Dans le domaine du développement logiciel, le framework définit directement les rôles des acteurs, les sprints, le rythme itératif, les réunions, et le cadre qui va régir les activités. L’utilisation de cet outil de management de projet suppose déjà que les intervenants ont la capacité de surmonter les obstacles, développer d’une manière efficace en adoptant le principe de l’amélioration continue, bref, l’équipe doit avoir une certaine culture en matière d’agilité.

Scrum se distingue des autres méthodes agiles par son côté empirique, facile à manier et très pragmatique. Les développeurs bénéficient d’un outil de planification qui valorise leurs compétences. Ils pourront, en effet, tout au long de l’avancement du projet, ajuster les pratiques à chaque niveau d’itération, et cela, en fonction du contexte et des véritables besoins des utilisateurs. Le framework intervient intégralement dans la conduite de chaque projet. Mais puisque le côté développement (domaine informatique) est la priorité, la méthode eXtreme Programming (XP) vient renforcer la structure. Cette autre approche permet d’adopter la technique de programmation en binôme (pilote et copilote). Ce qui va aider les développeurs à réaliser une intégration continue, à effectuer des tests et à piloter leur travail en tenant compte des fondamentaux du fameux développement incrémental.

Réussir ses projets Scrum en quelques étapes

Bien sûr, Scrum peut parfois être difficile à adopter quand on débute dans l’univers de la gestion de projets agiles. Toutefois, les professionnels découvriront assez tôt que cette approche leur évitera l’effet tunnel et sera plus efficace que le cycle en V typique des méthodes traditionnelles. Il suffira de respecter quelques étapes (ou réunions) si on veut réussir à mener à bien les activités. La première consiste à la planification du Sprint (établir le Product Backlog ou les exigences fonctionnelles et autres du projet. À la fin de chaque sprint, on entame la revue et la rétrospective. La mêlée quotidienne ou « stand up meeting » étant une étape fréquente, elle est plutôt considérée comme la façon la plus simple pour les professionnels d’évaluer leurs efforts.