Travailler

Pour assurer le bon fonctionnement d’une copropriété, l’intervention d’un syndic est indispensable. Il est en charge de la gestion de l’immeuble, de ses parties communes ainsi que du personnel qui travaille dans la copropriété. Ce rôle peut être tenu par un professionnel, une agence immobilière.

Il s’agit dans ce cas d’une personne physique ou morale extérieure à l’immeuble. Il se fait rémunérer pour les prestations qu’il fournit. À noter que l’immeuble peut aussi être géré par un des copropriétaires. Il travaille alors en tant que syndic bénévole. Ci-après, découvrez quels sont les avantages de travailler en tant que syndic bénévole.

Pouvoir s’impliquer davantage dans la gestion de son immeuble

D’emblée, il convient de préciser que le rôle de syndic bénévole est assuré par un des copropriétaires ou de leurs conjoints. Ce qui veut dire qu’il habite dans l’immeuble même. Cette proximité lui offre la possibilité de s’impliquer davantage dans la gestion de la copropriété.

On peut ainsi suivre en temps réel le fonctionnement de l’immeuble. Le syndic bénévole est à la première loge pour gérer au mieux les différents problèmes qui touchent le bâtiment. Le syndic bénévole peut ainsi prendre les meilleures décisions pour le bien de la copropriété.

En parcourant le site https://www.syndic4you.be/fr/, vous aurez de plus amples renseignements sur le syndic bénévole.

se faire rémunérer

La possibilité de se faire rémunérer

Bien qu’en principe, le syndic n’ait pas vocation à être rémunéré pour les prestations qu’il propose à la copropriété, il peut y prétendre. En pratique, l’on peut prévoir de le payer pour les services qu’il rend lors d’une assemblée générale. La résolution doit être votée à la majorité absolue des copropriétaires.

Il est important de rappeler que le syndic bénévole peut aussi demander à être défrayé pour les dépenses qu’il a engagées pour la gestion de la copropriété. En effet, il peut arriver que dans le cadre de la réalisation de son travail, ce gestionnaire soit amené à avancer certains frais. Il est de ce fait tout à fait logique que la somme qu’il a engagée lui soit remboursée.

Disposer des mêmes pouvoirs que le syndic professionnel

Il convient de préciser qu’il n’y a que très peu de choses qui différencient le syndic bénévole du syndic professionnel. Le syndic bénévole est entre autres dispensé de fournir une carte professionnelle et une garantie financière.

À part cela, il a les mêmes pouvoirs que le syndic professionnel. Il peut entre autres convoquer et tenir une assemblée générale annuelle. Pour ce faire, il doit envoyer une convocation à tous les copropriétaires. Après la tenue de la réunion, il doit en rédiger un procès-verbal.

Le syndic bénévole est également tenu de réaliser plusieurs tâches administratives et financières. Il est notamment le garant du respect du règlement de la copropriétaire par l’ensemble des occupants. Il doit aussi procéder à l’immatriculation de la copropriété auprès des autorités compétentes. Parmi les attributions de gestionnaire, on peut aussi citer :

  • L’établissement de la liste de tous les copropriétaires et de leurs lots respectifs
  • La création d’un compte bancaire au nom de la copropriété
  • L’établissement du budget prévisionnel
  • Le recouvrement des charges impayées
  • La réalisation des travaux dans l’immeuble
  • La représentation du syndicat des copropriétaires.