180731804_1165910143852076_2176016602884891134_n

Le marché de l’immobilier est en pleine croissance, et c’est un secteur qui recrute. Aujourd’hui, en France, il représente plus de 360 000 emplois, dont 22 % sont des cadres. Depuis la multiplication des émissions télé consacrées à l’achat ou la vente de logements, le métier d’agent immobilier en fait rêver plus d’un. Alors comment se former ? Et quelle est la rémunération ?

Le métier d’agent immobilier

Il est au cœur des transactions immobilières, que ce soit pour un appartement, une maison ou un local commercial.

Il doit estimer de façon juste le prix de vente du bien, rédiger l’annonce, en faire la publicité sur les sites spécialisés et dans son agence, et conseiller les vendeurs. C’est ensuite lui qui fait les visites auprès des éventuels acheteurs : il se doit alors d’être persuasif, de les conseiller eux aussi, et de savoir mener une négociation.

Enfin, il s’occupe de la partie administrative de la vente (faire réaliser les diagnostics obligatoires par exemple et les extraits des matériaux), en prenant rendez-vous pour ses clients auprès d’un notaire pour finaliser la transaction.

Pour pouvoir exercer, il détient une carte professionnelle, la carte T, délivrée par la Préfecture et renouvelable tous les 10 ans.

C’est un métier très prenant, il faut être disponible pour ses clients, en soirée ou le samedi pour les visites. Cependant, il est tout à fait possible d’exercer en temps partiel, avec une bonne organisation.

Quelle formation pour pratiquer le métier d’agent immobilier ?

Avec ou sans bac, en formation initiale ou en reconversion professionnelle, plusieurs diplômes débouchent sur un métier de l’immobilier.

Le BTS Professions Immobilières, la voie royale

Après le bac, vous pouvez intégrer un BTS Professions immobilières. En deux ans, vous serez formé à la gestion immobilière, la transaction, le droit, l’architecture et l’urbanisme. Un stage de 10 semaines en agence est obligatoire pour valider la formation. Ce BTS forme à tous les métiers de l’immobilier (administrateur de biens immobiliers, gestionnaire de biens immobiliers ou de copropriété, promoteur immobilier…). Si vous voulez pousser plus loin vos études, vous pourrez ensuite intégrer une licence professionnelle, un Bachelor immobilier ou un DEES immobilier.

Les autres BTS et diplômes

D’autres diplômes permettent de devenir agent immobilier. C’est le cas du BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client ou du BTS Management Commercial Opérationnel, mais aussi du BTS Technico-commercial.

Plusieurs écoles proposent aussi des diplômes d’agent immobilier. Choisissez-en une qui soit reconnue par la profession. C’est le cas de :

  • l’École Supérieur des Professions Immobilières ;
  • l’Institut National Supérieur de l’Immobilier ;
  • l’École supérieure de l’immobilier, dans la région parisienne ;
  • l’Institut du management des services immobiliers, à Paris et Lyon ;
  • l’École française de l’administration de biens à Paris, Lyon et Lille.

Ces écoles accueillent souvent des adultes en reconversion professionnelle.

Sans le bac, vous pouvez quand même intégrer une agence immobilière en tant que conseiller, gestionnaire, ou négociateur immobilier. Ensuite, vous pourrez demander une VAE (Validation des acquis de l’expérience).

Combien gagne un agent immobilier ?

La convention collective nationale de l’immobilier fixe à 1450 euros la rémunération brute mensuelle minimale. Ce salaire minimum interprofessionnel de croissance est en place depuis le 1er janvier 2020 et doit être réévalué chaque année. Le 13e mois est obligatoire (article 37).

En fin de carrière, il peut espérer gagner près de 4 000 euros bruts. Mais en plus de cette rémunération fixe, il touche, en règle générale, une commission sur chaque vente. Selon les politiques de rémunération de l’agence, cela correspond à 5 à 7 % de chaque transaction. Vous pouvez retrouver toutes les informations relatives au calcul de la rémunération d’un agent immobilier sur le site de La Pause Immobilière.

Comme tout salarié, il a droit à 2 jours et demi de congés payés par mois complet, pour la période du 1er juin au 31 mai. Employé le plus souvent en CDI, le contrat de travail signé avec l’agence spécifiera les avantages en nature, le salaire brut et net, les politiques de rémunération, les congés payés et donnera lieu à un bulletin de paie.

Si vous êtes indépendant, vous devrez déduire les cotisations obligatoires pour obtenir votre salaire net.

Pour une évolution de carrière, il peut choisir de se spécialiser, dans les biens d’exception par exemple, ou créer sa propre agence. Il en existe plus de 30 000 en France.