ramonage-cheminée

La cheminée est un dispositif de chauffage utile dans une maison. Elle a la possibilité de chauffer la maison surtout durant la période froide. Mais il arrive qu’une odeur de fumée persiste dans la maison. Si un tel phénomène se produit, il faudra y remédier rapidement. Il faudra notamment commencer par une vérification. Une cheminée qui fume n’est pas bon signe. De nombreux facteurs peuvent engendrer cela, mais il existe aussi des solutions pour assurer le bon fonctionnement de la cheminée.

Une cheminée ayant besoin d’un ramonage

Souvent, une cheminée qui fume nécessite une opération de ramonage. Des fois, au fil du temps, à force d’utiliser la cheminée, il se peut que la suie s’accumule dans le conduit. Mais il existe également d’autres corps extérieurs qui peuvent boucher le conduit comme les nids-d’oiseau ou encore les débris ou les branches. Si la sortie est obstruée, il est sûr que la fumée n’arrivera plus à être évacuée à l’extérieur. Au contraire, elle s’étendra partout à l’intérieur de la maison.

Pire encore, les éléments qui bouchent le conduit sont souvent très combustibles. Ce qui peut provoquer facilement un feu de cheminée. De ce fait, il faudra penser à un ramonage. Il faudra notamment faire appel à cet artisan ramoneur https://www.ramoneur-31.fr/ situé en Haute Garonne pour déboucher le conduit. En cas de dégradation, il sera en mesure de le réparer.

Un conduit n’ayant pas les dimensions correctes

Souvent, une cheminée qui fume peut-être générée par la dimension du conduit qui n’est pas correcte. Ce problème peut par exemple être engendré par sa taille qui ne s’adapte pas à la poêle à bois. De ce fait, les fumées sont rejetées vers l’intérieur de la maison. Pour éviter que la fumée cause des problèmes respiratoires aux occupants de la maison, il est nécessaire d’entamer des travaux de réparation.

Généralement, quelques solutions sont accessibles dans ce cas-là. Pour un conduit trop large, l’idéal serait de passer par la case du tubage. Au contraire, si le conduit est trop étroit, il est essentiel de penser à un allongement de celui-ci ou encore y installer un aspirateur de fumée électrique pour éviter la modification du conduit. Dans le cas de l’usage d’un poêle à granulés, il est indispensable d’avoir un conduit ayant entre 8 et 10 cm de diamètre.

Une cheminée ayant des coudes ou des angles

En règle générale, le conduit de la cheminée doit être droit. Cependant, certaines constructions ne le permettent pas. Donc, il est possible d’avoir un conduit doté de coudes et d’angles. Si la cheminée fume, ces éléments peuvent être les causes. C’est-à-dire que la fumée sera notamment refoulée dans le conduit. La montée deviendra donc difficile. Les fumées n’arrivent pas à atteindre la sortie. En s’accumulant dans le conduit, elles redescendent et s’étendent dans toute la maison.

Heureusement, il existe des solutions accessibles pour y remédier. Pour se faire, il est possible de tuber le conduit. C’est-à-dire qu’il sera possible de le rendre circulaire pour faciliter l’évacuation des fumées. Des fois même, il est nécessaire de modifier l’ouverture afin de minimiser l’impact des angles et des coudes.

En plus de ces problèmes, d’autres faits peuvent également causer ces problèmes. Des fois, le faîtage doit aussi dépasser le toit, car sinon, le vent renvoie la fumée à l’intérieur du conduit. Si la combustion n’est pas correcte, l’idéal serait d’installer une prise d’air extérieure reliée au poêle.