immobilier01

Investir dans l’immobilier, et surtout dans l’immobilier locatif, n’est pas simple ! La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas non plus sorcier.

Tout d’abord, sachez que par rapport à d’autres options d’investissement, l’investissement dans un immeuble locatif exige que vous participiez activement au processus. Vous devez vous demander si vous avez le temps et l’envie avant de vous lancer.

1. Assurez votre financement

À moins que vous ne disposiez d’une certaine liquidité, vous devez trouver un financement pour l’acquisition de votre bien locatif.

Avant de commencer à identifier les propriétés que vous souhaitez acheter, vous devez obtenir une préapprobation pour un prêt. Comme pour l’obtention d’un prêt hypothécaire sur une résidence principale, une banque examinera vos revenus actuels, votre cote de crédit et d’autres facteurs indiquant que vous représentez un risque raisonnable.

Les meilleures conditions de prêt et les meilleurs taux d’intérêt sont accordés aux emprunteurs présentant le moins de risques.

2. Déterminez ce que vous voulez acheter et où

L’une des décisions les plus importantes est de savoir où investir. Recherchez les prix des maisons et des locations pour trouver les meilleurs endroits où investir dans l’immobilier. Prenez contact avec un cabinet d’experts en investissement immobilier pour vous y retrouver : https://www.immobilier-patrimonial-conseil.fr

Lorsque vous choisissez un emplacement, vous devez prendre en compte les avantages et les inconvénients des différents types de biens locatifs. Vous pouvez opter pour une maison, un appartement en copropriété, ou un duplex, etc. Si vous n’êtes pas du genre bricoleur, une copropriété (où l’entretien du toit ou encore de l’extérieur ne vous incombe pas) peut être un bon point de départ.

3. Recherche et analyse

Assurez-vous de faire preuve de minutie sur tous les aspects de votre recherche. Combien coûtera la remise en état ? Quels sont les coûts de détention mensuels ? De quels permis avez-vous besoin et combien de temps faudra-t-il pour les obtenir ? Etc.

Un bien immobilier est un investissement considérable, pas un produit de consommation que l’on peut rendre si l’on n’aime pas quelque chose. La fissure dans les fondations devra être réparée et coûtera cher. La moisissure dans le fond du placard peut nécessiter un traitement professionnel, ce qui est également coûteux. Il est beaucoup trop facile de se retrouver dans le rouge pour une propriété. Vérifiez personnellement avant d’acheter.

4. Demandez une inspection

N’hésitez pas à faire appel à des experts pour examiner l’état de la propriété.

Ils vous aideront à avoir un regard professionnel sur l’état des fondations, du toit, de la plomberie, de l’électricité, du chauffage, de la ventilation et de la climatisation, etc.

5. Pesez le pour et le contre

Posséder des biens locatifs est un investissement à long terme. Les coûts de transaction sont élevés et les biens immobiliers sont des actifs non liquides que vous ne pourrez peut-être pas vendre rapidement par la suite.

Les principales dépenses d’exploitation sont les suivantes :

  • l’assurance du propriétaire
  • les taxes foncières
  • les frais de copropriété
  • entretien de la propriété
  • le remboursement d’un prêt

N’oubliez pas non plus de prendre en compte les coûts imprévus. Vous aurez des frais d’entretien réguliers, comme le remplacement des filtres de chauffage, de ventilation et de climatisation. Et vous aurez probablement des frais de réparation qui varient d’une année à l’autre, en fonction du moment où les appareils se brisent ou s’usent et doivent être remplacés.

6. Connaissez vos obligations

En tant que propriétaire, vous concluez un contrat légal pour permettre aux locataires de prendre possession de votre propriété. Vous devez fournir des conditions de vie « sûres et habitables ». 

Cela signifie que vous devez régler les problèmes d’entretien de la propriété en temps voulu. Et vous devez respecter le droit de possession de votre locataire – vous ne pouvez pas entrer dans la propriété sans l’en informer au préalable.